Hostinský & Tauer - Advokátní kancelář

JUDr. Ing. Jaroslav Hostinský

Mgr. et Mgr. Patrik Tauer

PATRIK TAUER

né le 01/01/1976 à Klatovy, en janvier 2000 il a terminé ses études à la Faculté de droit de l’Université Charles de Prague (mémoire soutenu au Département de droit constitutionnel, sujet : La conception de la séparation des pouvoirs dans les modèles classiques du gouvernement), en février 2005, diplômé en études japonaises de la Faculté des lettres de l’Université Charles (le sujet du mémoire : La peine de mort au Japon).

Depuis le 01/04/2000 jusqu’au 31/03/2005, il a travaillé au cabinet d’avocat JUDr. Jiří Nykodým et associés, d’abord en tant qu’avocat stagiaire, depuis le 01/07/2003 en tant qu’avocat associé. Suite à la nomination de JUDr. Jiří Nykodým à la Cour constitutionnelle de la République tchèque en décembre 2003, il est devenu partenaire associé du cabinet. Sous la direction de l’avocat expérimenté JUDr. Jiří Nykodým, Patrik Tauer a acquis des expériences dans différents domaines juridiques, notamment en droit civil matériel et en droit de procédure (droit commercial et civil).

A l’heure actuelle, il se spécialise dans les services juridiques fournis aux petites et moyennes entreprises, provenant non seulement de la République tchèque, mais aussi de l’étranger ; celles-ci représentent la majorité de sa clientèle. Pour ses clients, il se charge non seulement d’affaires ad hoc, mais il leur fournit également ses services juridiques complexes sur la base d’une coopération permanente, notamment dans le domaine du droit du travail, du droit commercial et lors de la représentation auprès des administrations et des Tribunaux.

Outre la langue tchèque, l’avocat parle un peu - anglais (FCE, CAE), allemand (ZMP, ZOP), français (DELFB1) et japonais.

Philosophie de la vie:

"Celui qui s'élève sera abbaissé et celui qui s'abbaisse sera élévé."(Evangile selon Luc 14)
"Loyauté et Pardon" (Confucius, Entretien, Chapitre IV./Proverbe 15)

Dans une certaine mesure, il est surprenant que le christianisme et le confucianisme, si éloignés, soient si proches dans beaucoup d’aspects philosophiques et moraux (le respect envers les parents, impératif catégorique, refus de la peine de mort, etc.),

Philosophie de travail:

  • application et modestie - le client doit être acquis et maintenu par l’assiduité et la modestie et non pas par des paroles stupides du genre « je suis le meilleur » ; l’avocat qui le prétend et à 99% fou ou menteur
  • Dans les Entretiens, Le Maître dit à propos de la modestie ceci: "Ne vous préoccupez pas de ce que les qutres ne vous apprécient pas. Mais inquiétez-vous de pas apprécier les autres." (Confucius, Entretiens, Chapitre I./ Proverbe 16)
  • formation – il faut constamment se former et s’instruire, car le monde et les choses autour de nous changent sans cesse et se compliquent de plus en plus. Dans la toute première phrase des Entretiens, le Maître dit à propos de l’instruction et de l’apprentissage ceci : "Apprendre et mettre en pratique maintes et maintes fois ce q'on a appris, n'est-ce pas un plaisir?" (Confucius, Entretiens, Chapitre I./Proverbe 1)
  • réflexion sur soi-même – le devoir de l’avocat, défini tant par la loi que par le règlement de la profession, est de protéger les intérêts du client et de faire pour lui le maximum ; néanmoins, tout homme commet des erreurs, les erreurs doivent être reconnues et il faut en tirer des leçons pour que ces erreurs ne se répètent plus. Il ne faut pas imputer nos erreurs aux autres, ou essayer de se dérober comme si rien ne s’était passé
  • A propos de la réflexion sur soi-même, le Maître dit ceci :"Préconise loyauté et intégrité. N'aie pas d'amis qui ne sont pas tes égaux. Si tu t'est trompé, n'hésite-pas à l'avouer et corrige tes fautes!" (Confucius, Entretiens, Chapitre IX./ Proverbe 24)
  • coopération avec les personnes intelligentes et érudites de toutes sortes – c’est un plaisir que de travailler avec ceux qui sont plus intelligents que vous, car ils peuvent vous apprendre de nouvelles choses
  • Il suffit encore une fois de se référer au Maître, qui a dit ceci: "Etudie comme si tu étais inférieur et aies toujour peur de perdre ce que tu a appris!" (Confucius, Entretiens, Chapitre VIII./Proverbe 17)